Une histoire de générations

Aujourd’hui je vous parle d’une personne qui est très importante à mes yeux et à qui je voulais absolument présenter mon livre avant sa sortie : ma Mamy. Du haut de ses 108 ans, elle a vécu deux guerres, habité au Maroc, eu cinq enfants, et a même récemment eu la covid – autant dire que j’ai eu peur, mais même pas mal ! C’est pour moi une grande aventurière de la vie, et plus jeune, je l’avais interviewée dans le but d’écrire un livre sur cette femme que j’admire tant.

Marie-Louise, dite Lily, est née le 7 mars 1914 dans une ferme en Saône-et-Loire. Il n’y avait pas d’électricité, d’eau à l’évier, de salle de bain ni de toilettes dans la maison.

Institutrice, elle est allée travailler au Maroc, à Rabat, pendant quelques années avant la deuxième guerre mondiale. Les seuls contacts avec sa famille se faisaient par le biais de lettres, transportées par bateau… Elle m’avait dit que cela pouvait prendre plus d’un mois pour recevoir le courrier. Au temps de la communication instantanée, où internet a révolutionné nos vies, c’est difficile à concevoir n’est-ce pas ?

Puis la guerre couvait et elle est rentrée en France, pour se rapprocher de sa famille et instruire les enfants d’une famille de nobles à Bourbon Lancy en Saône-et-Loire. Elle m’a raconté parfois faire passer des messages pour la résistance, grâce à son vélo. À l’époque, je la voyais comme une héroïne de guerre, au même titre que Jean Moulin ! Toutes ces aventures qu’elle a vécues, qu’elle a partagées avec moi sont forcément, même inconsciemment, une source d’inspiration.

Lily a rencontré mon papy, Joseph, après la guerre, et a donc eu ses enfants sur le tard, pour l’époque. Elle a élevé quatre enfants nés en quatre ans, à l’époque sans lave-vaisselle, lave-linge, ni couches jetables… Ma mamy, tout comme ma maman, a toujours été pour moi une femme forte. Un des modèles qu’on prend pour grandir, se construire et devenir à son tour femme.

J’aime les femmes charismatiques, engagées, entières. J’aime les aventurières, et je pense qu’il y une part de Wildekat dans chacun de nous… Et une part de ma mamy dans Wildekat.

Alors, à l’aube de ses 108 ans, j’ai eu l’honneur, la chance, la fierté, de lui montrer mon livre, sa dédicace, et lui rappeler que je l’aime très fort.

Aujourd’hui, ma Mamy fête ses 108 ans. J’espère que ma vie, même si elle ne sera peut-être pas aussi longue que la sienne, sera tout aussi authentique et courageuse.

L’article du Progrès lorsque ma Mamy à découvert mon livre le 16 Février 2022

Publié par Sophie Bachet

Autrice de la saga "Wildekat"

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :